Un 3ème Conseil Municipal bien chargé avant l'été.

Publié le 22 Juin 2014

Il n'est pas évident de vous relater en quelques lignes, seulement, un conseil municipal de 3 heures et demi, notre priorité étant de bien le faire et dans le détail afin que tout un chacun en comprenne la teneur, le climat et donc, nos positions.

Vous trouverez donc, ci-après, un très long compte rendu concernant les seuls points de l'ordre du jour de celui-ci. Le chapitre des "questions diverses" sera développé dans un très prochain article...

La première partie (18h) concernait l'élection des 15 délégués et 5 suppléants "Grand Électeurs" en vue des élections sénatoriales du 28 septembre 2014. 13 sont retenus dans la liste Leucate Renouveau, 1 dans celle de Leucate Pour Tous et 1 ( Mme PHILIPPE L-E) dans celle de LEUCATE RASSEMBLEMENT BLEU MARINE. Les 5 suppléants seront de la majorité.

La deuxième partie (19h) aura été bien plus longue et laborieuse. Peu de préparation, peu de réponses, beaucoup de "flou artistique", une pincée "d'emberlificotage" et du béni-oui-oui, en veux-tu, en voilà de la part de notre chère majorité Leucate Renouveau. Jusque-là, justement, rien de nouveau!

Tout cela sans compter les consultations successives des montres et portables afin de manquer le moins possible le match de la Coupe du Monde impliquant la France.

Nous leur rappellons cependant que certains élus (également parents) se sont privés du spectacle de fin d'année des écoles fixé à la même heure. Ni retard, ni grogne, ni impatience n'ont été visibles pour autant. Seul notre décision d'engagement envers nos administrés devait faire pencher la balance. Seule la raison...

Ainsi, il nous aura été demander de voter pour:

A- APPROBATION DES COMPTES RENDUS:

- L'approbation du compte rendu du précédent Conseil. Celui-ci étant entaché d'erreur sur nos prises de positions, nous demandons sa correction avant de l'approuver au prochain conseil. Nous aurions soi-disant voté "POUR" pour quasiment tout: les indemnités fastueuses de nos élus maire, adjoints et délégués; les délégations desquelles les cinq membres de l'opposition ont été purement et simplement exclus, certainement par le désir de notre maire de faire un travail constructif avec nous [sic].

- Nous ne cautionnerons pas la décision de souscrire un prêt, à notre avis, toxique supplémentaire de 1 million€ A TÔT VARIABLE de 2% (marge de +/- 1,77%) auprès de BNP PARISBAS. Ils nous diront qu'il ne s'agit QUE d'une nouvelle ligne de trésorie qu'ils font CHAQUE année à la même époque...le montant des emprunts en cours en 2012 était de 19 806 000€...

B- AFFAIRES GÉNÉRALES:

- L'approbation des tarifs déterminés pour Le Mondial du Vent et la Sol Y Fiesta: N'ayant aucune précision de ceux-ci par oral ou par écrit; estimant qu'elles auraient dû nous être communiquées antérieurement à ces manifestations, nous nous abstiendrons.

- Le vote des membres de la Commission Communale des Impôts Indirects nous excluant une fois de plus par:<<esprit de travail constructif avec l'opposition>>(dixit Mr le maire dans son discours du premier Conseil municipal), nous nous abstiendrons dans ce même état d'esprit. Il en sera de même pour les commissions du CLECT (Commission Local chargée de l'Evaluation des Transferts de Charges -Grand Narbonne-) et de l'UVPLR (Union des Villes Portuaires du Languedoc Roussillon).

- Nous appuierons bien évidemment les "appel à projet et budget prévisionnel" concernant la médiathèque ainsi que le projet d'achat-revente du livre autour d' Henri Monfreid "Cher vieux pirate". Nous aurions toute fois apprécié voter un projet de convention structuré, concret et chiffré plutôt qu'une énième autorisation au maire de faire ce qu'il veut...à sa sauce.

C- EHPAD:

- Concernant les modifications de construction et de gestion de l'EHPAD, le rachat de la société SYGMA (titulaire de l'agrément d'exploitation delivré initialement) par la société CYBELE PATRIMOINE II qui assurera elle-même construction et gestion de l'établissement impose également la vente du terrain par la commune au prix de 925 000€. Trois points nous posent problèmes au sein de notre groupe: 1/ le prix du m2 de 96€ qui nous paraît relativement bas aux vues de sa situation. 2/ le fait que la commune se déleste ainsi d'un tel terrain et par cela même: 3/ le fait que cette société, totalitaire par l'acquisition du bien, par l'édification et par la gestion, ne pourra garantir ni priorité à l'accueil LOCAL des pensionnaires, ni priorité à l'embauche LOCALE du personnel, ni continuité des tarifs initialement prévus (54€/nuit). Par conséquent, elle ne le fera pas même si la municipalité impose dans cette nouvelle convention la présence d'un membre et d'un seul au sein de la commission d'admission. (Combien seront-ils face à ce dernier?). Suite à nos diverses observations, Mr le maire s'engage à appuyer ces priorités. Dubitatifs, et là encore, sans projet de convention écrit et chiffré, nous préférons voter l'abstention. Nous ne pouvons cautionner la seule décision FUTURE de Mr le maire, si celle-ci ne correspondait pas aux engagements oraux de ce dernier lors du Conseil.

D- MESURES D'ORDRE BUDGÉTAIRE ET COMPTABLE:

- Le vote des divers comptes de gestions 2013 et comptes administratifs 2013 se verront infliger la même punition. Erreurs d'écritures récurrentes depuis janvier 2014 et communication des pièces comptables ( plus d'une centaine de page!) 3 jours avant le Conseil ont eu raison de notre compassion!

- En revanche, affectation des résultats 2013 et budgets supplémentaires ne nous poseront pas de problème et auront notre approbation.

- Plus gênant...les subventions aux associations "budget Principal et Régie Municipale du Port". Pas à ELLES en général...à l'UNE d'entre elles, en particulier: en effet, pas moins de 216 752€ seront versés au titre de l'année 2014. Sur ce total, une enveloppe de 60 000€ ne concernera qu'une et une seule association: le cinéma de Port-Leucate, entreprise privée. Devant notre étonnement, Mr Py nous avouera qu'il s'agit d'une erreur. Pas de chiffre mais d'emplacement comptable...ce n'est pas une subvention associative mais une subvention annuelle suite à une convention entre la mairie et ClapCiné lors de sa construction. Il fallait l'aider à garantir des prix bas (!?!) et à tenir l'hiver...(comme beaucoup de commerçants Leucatois qui ne signent heureusement pas tous de tels contrats juteux avec la mairie). Cette erreur d'écriture nous impose d'accepter pleinement les attributions de subventions, même celle du cinéma, puisque inclue, afin de ne pas léser les autres associations réellement en droit de les percevoir.

E- MESURE INTÉRESSANT LE PERSONNEL:

- Les mesures intéressant le personnel quant à leurs remboursement de frais (carburant mis à but de ramener les véhicules ISUZU prêtés durant le Mondial à Béziers) auront notre approbations bien que nous avions souligné précédemment que d'autres membres de ce même personnel attendaient leur remboursement depuis plusieurs mois maintenant...pas de réponse.

F- DSP CASINO BARRIÈRE:

- Nous votons "oui" au chapitre DSP CASINO BARRIÈRE. Il s'agit là d'approuver le rapport du délégataire obligatoire et l'avenant n°7 qui consiste à réinvestir les sommes allouées à la commune par l'établissement dans une réfection de la signalétique du casino et de la lande de Port-Leucate. Nous aurions cependant apprécié que d'autres signalétiques soient améliorées, comme par exemple, celles des ostréiculteurs qui mériteraient d'être mis en valeur.

G- INDEMNITÉS DES ÉLUS:

- Le point des indemnités des élus, déjà traité lors du Conseil précédent, ne consistait qu'en une modification de forme. Le maire avait omis de préciser que les taux d'attribution des indemnités des élus n'étaient pas fixes mais qu'ils pouvaient varier de:

0 (c-à-d Rien) à 65% de l'indice brut 1015 pour le maire soit 3706,42€ brut maximum/mois, hors délégation. 

De 0 à 27,50% pour les 8 adjoints, soit 1568,10€ brut maximum/mois, hors délégation.

De 0 à 6% pour les indemnités de fonction des conseillers municipaux soit 288,08€ brut maximum/mois.

Nous rappelons que ces indemnités sont calculées de droit sur les bases *de la tranche démographique de 10 000 à 19 999 hbts ( la commune ayant perçu au moins une fois la dotation de solidarité urbaine et cohésion sociale); * de la majoration de 50% pour classement de la commune en station touristique jusqu'à 9 999 hbts.

Une dernière catégorie d'indemnité est ajoutée: celle des délégations. Pas de taux puisque la seule condition est qu'elles ne dépassent pas celles du maire ou des adjoints. Même AVEC INSISTANCE, le maire REFUSERA PUBLIQUEMENT DE NOUS EN COMMUNIQUER LE MONTANT!!!!!!!! Et pas une seule fois ils ne proposeront l'application de la baisse du taux de l'indice brut en solidarité avec les Leucatois durement touchés par la crise et avec leur commune surendettée. Comme la première fois, avec écœurement, NOUS VOTONS CONTRE!

H- URBANISME:

- La commission de Délégation de Service Publique (DSP) dont Laure-Emmanuelle PHILIPPE fait partie, s'est réunie le 19 mars afin d'examiner les dossiers retenus pour l'attribution de la concession n°12 (Port-Leucate, face à la Grande Bleue). L-E PHILIPPE s'est abstenue lors de cette réunion, trouvant que le choix était arbitraire et visiblement fait en amont de la commission. Les critères des 2 candidats étaient sensiblement identiques. Seuls le "style" différait et le choix du maire fait dès l'entrée en matière et avant même l'exposé. Nous avons donc réitéré notre vote d'abstention lors du Conseil.

- Nous refuserons la mise en place d'une concession de 11 places de stationnement de la place Gonzalez pour une durée de 16 ans destinées à la SARL Aqua Tinta pour la création d'un hotel de charme à Leucate Village. Le projet d'hôtel ne nous gêne aucunement, mais aux vues du manque cruel de places de parking, il nous semble grossier de réserver ces places à un établissement et d'en priver tout un chacun. Nous rappelons au maire que sont programme précisait la création, non la suppression de stationnements et qu'aujourd'hui, comme de longue date, les usagers se plaignent de ne pas pouvoir se garer. Mr le maire nous répondra amusé qu'il se promène tous les jours de marchés et le dimanche, lorsqu'il va à l'église. Que se soit pour l'un ou l'autre, il n'a jamais eu de difficulté à se garer et que jamais personne n'est venu se plaindre...au contraire!!!! Nous répondrons à cela par trois point:

  1/ étant présent tous les jours de marchés, nous pouvons préciser que Mr PY n'y est  jamais...ses administrés regrettent ce fait et le critiquent.

  2/ le maire utilise rarement les places de parking (sans être verbalisé, d'ailleurs) et que ses occupations idéologiques du dimanche matin ne regarde pas le Conseil Municipal (institution de la république et donc laïque).

  3/ les rares personnes qui ont la chance de le croiser ne risquent pas de l'aborder puisqu'il est constamment pendu au téléphone!

Monsieur le maire décide de nous mettre au défi et nous propose de recevoir en personne toutes celles et ceux qui rencontreraient en effet une quelconque difficulté de stationnement afin de faire une sorte d'enquête (grande nouveauté, si cela s'avère vrai).

MESDAMES ET MESSIEURS, N'HÉSITEZ PAS...FAITES-LUI SAVOIR ET ALLEZ LE VOIR! Pour une fois qu'il reçoit!...on verra....

- Nous approuverons l'achat de la parcelle de Mlle ROBERT par la commune pour 1€ symbolique afin de réaliser des aménagements de voirie.

 - En revanche, nous refusons l'aménagement du bassin des darses Nord de Port-Leucate. Pour des raisons environnementales, d'abord. La présence d'espèces protégées notamment. Pour des raisons économiques, ensuite et un coût faramineux de 12 millions minimum (l'endettement de notre commune est de presque 20 millions). Pour des raisons de priorités, pour finir. Nous rappelons les piètres prestations pour les plaisanciers et l'état des pontons déjà existants tous aussi délabrés en surface qu'en sous marin; l'état du tout à l'égout, vestuste, plus au norme ni adapté; l'état des routes communales et viticoles; et, surtout l'état des trottoirs, particulièrement dangereux....et bien d'autres. Ne devrait-on pas restaurer l'existant, en priorité? Mr NASI, élu du groupe Leucate Pour Tous, rappellera, lui, et à juste titre la nécessité d'une crèche. Mr PRIVAT, l'absence de plan de financement.

Mr le maire balayera, une fois de plus, d'un revers de la main, nos nombreuses remarques et osera dire, amusé, qu'il a une plus longue file d'attente pour une place de bateau que pour une place en crèche et que donc, nos critiques ne changeront rien...beau respect pour ses administrés!

 

Voilà donc les différents points de l'ordre du jour de ce Conseil municipal. Au fil de ceux -ci, il est malheureusement flagrant de s'apercevoir que la majorité n'a aucune envie de travailler de façon constructive avec l'opposition. Elle nous supporte simplement en faisant abstraction de nos avis ou de nos idées. Les Conseils sont toujours de pures mascarades, généreusement préparés préalablement, faisant fi de tous protocoles.

Nous voilà donc confrontés à des personnes dont seules une poignées sont décisionnaires, les autres "moutonnent"! Ils n'ont foi qu'en leurs caprices et autres idées   farfelues...mais quand on réalise prétentieusement des projets à seul but personnel et non général, avec l'argent des autres de surcroit...

E vous n'avez pas tout vu! Le dernier point des questions diverses n'en est qu'une autre illustration, malheureusement. Ce sera là, le sujet de notre prochain article...

 

 

Un 3ème Conseil Municipal bien chargé avant l'été.
Un 3ème Conseil Municipal bien chargé avant l'été.

Rédigé par Laure-Emmanuelle PHILIPPE & Patrick MAZENS

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article