Réunion d'information sur le PPRL de Leucate. L'absence du maire remarquée!

Publié le 10 Mars 2016

Réunion d'information sur le PPRL de Leucate. L'absence du maire remarquée!

J'étais présente, hier soir, à la réunion d'information sur le PPRL de Leucate comme un grand nombre de mes concitoyens.

Cette réunion était organisée par la DDTM de l'Aude à l'occasion de la consultation publique réalisée ces jours sur le futur Plan de Prévention des Risques du Littoral.

Ce fut un exposé riche d'informations, laissant enfin présager une réelle prise de conscience quant aux risques liés à la montée des eaux d'ici 2100 et aux aléas divers auxquels nous seront de plus en plus confrontés.

Sans surprise, le maire a brillé par son absence, probablement peu concerné par les problématiques croissantes de notre commune ou simplement effrayé à l'idée d'affronter les foudres de ses administrés (Nous étions à Port-Leucate et la disparition de la Place des Arènes, au profit d'immeubles inutiles et majoritairement rejetés par les port-leucatois, ne les a pas laissé de glace: M. Le maire était attendu!).

Mémoire déficiente, déni de la réalité...je m'en foutisme?

Nombre d'éléments concernant les risques d'aléas climatiques et de submersion marine sont aujourd'hui éludés par le premier magistrat de Leucate. Notre petit roitelet, non content de se sentir au dessus des lois et des règles, se sent également plus fort que la nature....

Il tente de décrédibiliser ses détracteurs en les qualifiant d'alarmistes, de personnes jouant sur les peurs...j'ai même entendu parler, hier, d'adeptes fous de la culture du risque! Je remettrai les choses à leur place en parlant de pesage du risque, de prise de conscience: un maire ne peut pas s'en remettre au ciel quand il s'agit de vies humaines. Le goût du profit et de la prise de risque y affairant ne doivent jamais supplanter la sécurité d'autrui.

C'était là tout le ressenti de cette réunion: Nombre de personnes sont intervenues hier, concernée par le devenir de leur station, soucieuses de leur sécurité et inquiètes face à l'avidité d'urbanisation de leurs représentants.

J'interviendrai, pour ma part (en me référant aux tempêtes de 2015 sur toute la côte méditerranéenne), sur la nécessité d'intégrer à la réglementation des zonages de constructibilité en secteurs urbanisés, des facteurs tels que le risque de sur-construction sur ces secteurs dits "à risques modérés", rappelant que l'eau est un élément incontrôlable et que si elle ne peut plus aller à un endroit, elle s'attaque à un autre. Nous devons donc conserver des dents creuses afin de préserver le bâti existant.

Mme ROUFFIA, adjointe à l'urbanisme et égale à elle-même, osera préconiser à certains intervenants -à ses yeux trop précautionneux- de....déménager! Quelle condescendance...(M'ayant déjà personnellement fait le coup, il y a quelques mois, je lui avais alors rétorqué que tout le monde n'avait pas les moyens de s'octroyer le droit de construire en toute sécurité sur la falaise...comme le maire!)

Vos élus de Leucate RBM-FN se sont souvent manifestés, même insurgés quand aux manquements de la municipalité face à ces risques potentiels d'aléas et de submersion marine. Nous avons tenté de mener de nombreux combats "pots de fer contre pots de terre" en collaboration avec diverses associations de riverains et de commerçants, comme ceux de la Place des Arènes, des villages naturistes, du chemin Mourêt, etc...autant de projets soumis aux lois du littoral. Il est tout aussi vrai que M. Py, imbu de sa personne, s'en est régulièrement moqué, préférant nier publiquement le PPRL actuel en Conseil municipal et refusant de le valider par délibération afin de le contourner, d'assouvir son addiction au bétonnage outrancier, de se plier sans cesse à certains promoteurs (surtout 1 devant lequel il se met bizarrement et systématiquement à genou) et de tenter de régler l'équilibre budgétaire catastrophique de la commune par la création incessante de foncier supplémentaire. Tout cela au détriment du cadre de vie, de la sécurité des leucatois et de l'environnement.

Le plus rassurant aujourd'hui, c'est qu'au vu du durcissement des règles du futur PPRL, il ne pourra que s'y plier. Pieds et poings liés.

Mieux vaut tard que jamais, et sans être "alarmiste" (!!!), mieux vaut prévenir que guérir...

Rédigé par Laure-Emmanuelle PHILIPPE

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article