Ni béni oui oui, ni brosse à reluire, le Front National ne se soumettra jamais à la dictature de l'UMPS leucatois.

Publié le 17 Novembre 2016

Voilà qui devait mettre le maire bien mal à l'aise quand on pense qu'il s'était prononcé POUR l'accueil des migrants...par charité chrétienne (bravo pour un représentant de la République!)Voilà qui devait mettre le maire bien mal à l'aise quand on pense qu'il s'était prononcé POUR l'accueil des migrants...par charité chrétienne (bravo pour un représentant de la République!)

Voilà qui devait mettre le maire bien mal à l'aise quand on pense qu'il s'était prononcé POUR l'accueil des migrants...par charité chrétienne (bravo pour un représentant de la République!)

Le maire ayant refusé de mettre ma demande de motion "ma commune sans migrants" à l'ordre du jour du conseil municipal de ce 16 novembre, alors que celle-ci avait été déposée en bonne et due forme, j'informe mes concitoyens leucatois que j'ai quitté la séance. J'ai spécifié à Mr PY être une représentante élue démocratiquement et que son irrespect de nos électeurs était un énième affront à ses pseudo valeurs républicaines. 
Choqués, les 8/10e du public ont spontanément suivi votre élue Front National sous les applaudissements.

"Je suis une élue de la démocratie, pas de la dictature!...ce qui se passe ici relève du totalitarisme!" sont les paroles que j'ai prononcées en sortant.

Je précise que le conseil était entaché d'illégalité puisque le délai de 3 mois entre 2 séances était dépassé. Nous nous réservons d'ailleurs le droit, Mr MAZENS (dont j'avais la procuration) et moi-même, de faire un recours pour annulation au Tribunal Administratif. Un courrier sera également rapidement envoyé au préfet. Nous n'omettrons évidemment pas de rappeler le comportement irrespectueux du maire (ainsi que celui de ses adjoints) lors des dernières cérémonies: Oubli du protocole, port des écharpes par les adjoints pourtant interdit en présence du maire et insultes durant le défilé.

Et ça nous donne des leçons!

Il nous fallait donc d'abord rassurer Mr le maire: Laure-Emmanuelle PHILIPPE est bien saine d'esprit et n'a pas, comme il aime le dire avec son mépris habituel, disjoncté.

Bien au contraire sa décision de quitter le Conseil Municipal était bien pesée et de la seule responsabilité du premier magistrat de commune, ce dernier faisant preuve d'un comportement méprisant et despotique.

C'est aussi la meilleure façon de montrer publiquement aux leucatois à quel point Mr PY prend, à tord, ses détracteurs pour des ânes et leurs droits pour des carottes. Non, nous ne ramperons pas pour de quelconques intérêts ou par ego.  

Je précise que les délibérations que le maire ajoute à l'ordre du jour, sont posées sur table le jour J afin que les élus puissent en prendre connaissance et que leur présentation lors du Conseil passe au vote. Comme il se doit.

Il n'en a rien été de notre motion "Ma commune sans migrants". Je ne pouvais donc plus me contenter de vagues explications tels que des "peut-être, à la fin, si c'est possible, si le temps nous le permet...si vous vous comportez bien". En somme, si vous êtes gentilles. 

NON, JE NE APLATIRAI PAS!

Ni béni oui oui, ni brosse à reluire, le Front National ne se soumettra jamais à la dictature de l'UMPS leucatois.

De même, la victimisation constante dont Le maire fait preuve n'est en fait qu'un vil moyen de cacher la triste réalité du totalitarisme et de l'oppression qu'il fait régner sur notre pauvre municipalité.

Le soutien du public envers l'élue Front National, le fait qu'il l'ait suivie en l'applaudissant et qu'il ait laissé un vide sidéral dans la salle est bien le signe que les administrés leucatois ne se sentent plus ni représentés ni respectés.

Nous rassurons aussi Mr le maire quant à ses inquiétudes. Nous avions, comme toujours, précieusement préparé le Conseil, n'imaginant pas une seconde que Mr PY se rendrait ainsi coupable de déni de démocratie. Ce sont d'ailleurs quelques 6 pages d'annotations que nous avions pris le soin de faire.

Pour exemple:

-Nous étions même prêts, à remercier le premier magistrat de commune d'avoir enfin commencé à respecter la loi et donc nos demandes incessantes de présentation d'attestations des Services des Domaines dans le cadre des délibérations concernant les achats-ventes de parcelles de terrains afin d'en estimer leurs prix. Si elles ne sont pas systématiquement présentées, c'est quand même un bel effort.

-Et si son Débat d'Orientation Budgétaire n'est qu'un piètre mix d'autosatisfaction et de victimisation, notre opposition n'est pas peu fière d'avoir forcer le maire à la modération sur les dépenses de fonctionnement (un peu) et de l'avoir inciter à réduire l'endettement (un tout petit peu). Sans opposant durant 18 ans, la gabegie était malheureusement devenue légion. Un petit regret quand même: que seuls le cadre de vie et l'animation aient pâti de ces restrictions budgétaires, pas le train de vie tape-à-l'œil et clientéliste de la majorité municipale. 

-Le vote de la 7ème modification du PLU, lui, nous a interpellé. Retoquée par le Tribunal Administratif suite à un recours de la Préfecture, cette 7ème modification ne devrait pas faire l'objet d'une délibération tant que le nouveau Plan de Prévention des Risques Littoraux (PPRL) n'est pas validée par le Préfet.

-Et que dire de ce rond point de la Prade pour lequel le maire m'avait consacré un tract entier! Tract virulent auquel j'avais répondu en partie dans mon propre bulletin d'information pour expliquer justement que la conception, la situation et la réalisation de ce giratoire était, comme le pense la majorité des usagers et contribuables: COÛTEUSE, HASARDEUSE, ANARCHIQUE...et pour cause: ce rond point a été réalisé alors même que les terrains n'étaient pas tous acquis...ou comment mettre la charrue avant les bœufs. Fallait-il être sûr qu'il y avait des bœufs avant de mettre une charrue! Pas de bœufs, pas de charrue. Pas de routes, pas de rond-point !!!!!

Voilà donc un échantillon qui prouve que ce travail de préparation était bien fait (Un compte rendu complet de nos propres constatations vous sera communiqué ultérieurement).

Les élus de la majorité ne peuvent pas en dire autant, absence des dossiers sur leur table, silence "assourdissant", endormissement...il est certain que ces personnes ont plus été investies pour leur soumission au maire que pour leurs capacités. Et s'ils avaient le malheur de montrer une quelconque compétence, ils se feraient saquer. On comprend qu'ils portent leurs écharpes même quand ils n'en ont pas le droit: c'est leur seul moyen de montrer aux Leucatois qui ils sont. Il faut bien compenser ce qu'ils sont incapables de faire!

Mr PY sait-il que la seule vidéo circulant aujourd'hui sur le sujet étant celle d'une brosse à reluire de la municipalité, pas celle d'un mari qui n'en est d'ailleurs pas un?CQFD

Mr PY sait-il que la seule vidéo circulant aujourd'hui sur le sujet étant celle d'une brosse à reluire de la municipalité, pas celle d'un mari qui n'en est d'ailleurs pas un?CQFD

Rédigé par Laure-Emmanuelle PHILIPPE (Conseillère Municipale Leucate RBM, Conseillère Régionale FN) & Patrick MAZENS (Conseiller Municipal Leucate RBM)

Repost 0
Commenter cet article