Qui dit un mensonge en dit cent...Et la municipalité n'en est pas à son premier coup d'essai !

Publié le 9 Avril 2017

Qui dit un mensonge en dit cent...Et la municipalité n'en est pas à son premier coup d'essai !

Ne cessant de braver la loi et les décisions de justice à des fins purement électorales et politiciennes, le maire et sa majorité entrent dans une spirale qu'ils ne semblent plus contrôler. Il est aujourd'hui inconcevable qu'ils entraînent notre commune, déjà fort affaiblie, et les leucatois, déjà trop sollicités, dans leurs turpitudes.

Leur dernière action en date, celle concernant le projet de l'hypermarché de Port Leucate, pourtant définitivement annulé en Appel, en Cassation et par le Conseil d'Etat en est un exemple flagrant. 

Ils n'ont d'ailleurs pas lésiné sur les moyens, même les plus illicites alors que notre commune est endettée à près de 20 millions d'euros:

-Panneaux publicitaires servant à insulter l'opposition alors que le logo de Leucate y est apposé (interdits puisque créés à des fins politiciennes et payés avec l'argent public), matériels (socles de béton, poteaux, camions-grues) et main d'œuvre nécessaire à leurs installations;

-Tracts [mensongers] également estampillés du logo de la commune, donc imprimés et diffusés aux frais des contribuables;

-Usage des sites internet et des réseaux sociaux de la commune (donc emploi du personnel des services de communication) afin de diffuser une pétition non seulement partisane mais également trompeuse (puisque le projet est irrévocablement annulé).

Si certains se demandent pourquoi le maire fait preuve d'autant d'acharnement à dépenser inutilement leurs deniers, pourquoi il persiste à vouloir diviser ses administrés en revenant sur un sujet clos mais toujours aussi sensible, d'autres n'hésiteront pas à faire le rapprochement avec les prochaines échéances électorales...

En effet, quelle meilleure façon de revenir (électoralement parlant) sur le terrain, auprès d'administrés qu'il snobe quotidiennement depuis les dernières élections sans que son indifférence envers eux ne lui soit trop reproché? 

Quel meilleur moyen de le faire "en grand" et à moindre coût quand on le fait avec l'argent des autres [le nôtre], quand on use illégalement de l'argent public et du personnel communal...

LEUCATE N'EST PAS UNE EXCEPTION EN FRANCE.

LOIS ET DÉCISIONS DE JUSTICE DOIVENT ÊTRE RESPECTÉES!

Vos élus Leucate RBM-FN refusent qu'un tel climat antidémocratique s'installe dans notre commune et que l'autocratie soit le régime dominant.

Les troubles que le maire provoque sont basés sur la contestation d'une décision de justice et posent un réel problème quant au respect des valeurs de la démocratie locale et des usages républicains, c'est pourquoi nous avons envoyé un courrier au Préfet afin que ce dernier y mette un terme.

Nous distribuons également, depuis mardi dernier, un "Bulletin de ré-information" afin que les leucatois prennent conscience des agissements de leur édile.

Les élus de l'opposition étant également visés par les invectives de la majorité et bien qu'ils ne se soient jamais opposés à ce projet d'hypermarché avant la décision définitive du Conseil d'Etat (si ce n'est sur le seul prix de vente du terrain à leur goût trop bas), nous les avons sollicité lors du dernier conseil municipal du 25 mars dernier et leur avons proposé de se joindre à nous dans notre démarche. 

Nous regrettons qu'ils n'aient pas donné suite, préférant reprendre sur leur blog les idées de notre article du 21 mars dernier...

Décidément, il y a ceux qui enfument, ceux qui "blablatent" et ceux qui agissent...

Dans l'intérêt de tous, vos élus Front National, préfèrent agir et vous laissent le soin de répartir les rôles restants aux autres élus...

 

Courrier envoyé le 28 mars 2017 au Préfet de l'Aude.Courrier envoyé le 28 mars 2017 au Préfet de l'Aude.

Courrier envoyé le 28 mars 2017 au Préfet de l'Aude.

Bulletin de ré-informations distribué depuis le 4 avril dernierBulletin de ré-informations distribué depuis le 4 avril dernier

Bulletin de ré-informations distribué depuis le 4 avril dernier

Rédigé par Laure-Emmanuelle PHILIPPE (Conseillère Municipale Leucate RBM, Conseillère Régionale FN) & Patrick MAZENS (Conseiller Municipal Leucate RBM)

Repost 0
Commenter cet article

morale 12/04/2017 09:03

Je dis depuis longtemps . ce maire devrait consulter en psychiatrie, ne pas suivre la cour de cassation, s'obstiner à dépenser l'argent de nos contribuables à des fins de sa propre gloire,
ce sont bien les dictateurs qui utilisent ces procédés . des copains de l'UMP, narbonnais, de m'expliquer qu'ils n'en veulent plus comme représentant.
merci Madame de votre combat, afin d'apporter de la moralisation et d'ouvrir cette fenêtre qui éclaire sur ce curieux personnage